Le village de Santec

Le village de Santec

Santec, village du Haut Léon, région historique du finistère, abrite environ 2200 âmes hors saison touristique sur une étendue de 806 hectares. Très étendue, la commune possède 17 km de côtes principalement composées de plages de sable fin et blanc (14 Km). L'activité du village est principalement agricole, complétée par de la pêche artisanale. Spécialisée dans les primeurs, les santécois produisent principalement des carottes, choux fleurs, artichauts, oignons, échalottes, etc... Encore à ce jour, les champs cultivés cotoient les plages, signe que la construction sur le littoral n'a pas produit ses effets dévastateurs.

Un peu d'histoire : Erigé au rang de commune en 1920, Santec faisait partie l'ancienne trève Saint Pierre du Ménihy du Léon. Appartenant en partie à Roscoff et l'autre partie à Saint Pol de Léon, la ligne de séparation était matérialisée par la route du bourg au Dossen, passant à proximité de Ty Ar Rozera. Santec voit ses terres ensablées progressivement à partir de 1666 jusqu'au début du 18ème, ce qui entraine pauvreté et misère pour ses habitants. Progressivement, toute la partie ouest de la commune actuelle, disparait sous une épaisseur de sable importante qui submerge champs, maisons et même chapelle. Pendant des années, le parlement de bretagne, met en place des actions pour lutter contre l'ensablement et notamment par la plantation d'arbres dont les traces actuelles constituent le bois de Santec.

Si en 1774, Santec ne compte qu'un peu plus de 500 habitants, la population augmente progressivement pour atteindre plus de 2000 ames en 1931, apogée de son peuplement. Dès la fin du 19ème siècle, la commune est très fréquentée notamment à cause de l'activité de pêche à la sardine et de conserverie installée sur l'île de Sieck.